Saveur coco – Renaud Dillies

Jiri et Polka cohabitent ensemble dans une modeste maison mexicaine. Dans le désert, nos deux compagnons attendent avec impatience un nuage de pluie. Car il faut le dire, ils ont soif, très soif ! Ils décident alors de tout quitter et de partir à la recherche d’un peu de fraîcheur. Mais durant leur errance, ils ne seront confrontés qu’à une chaleur accablante et une nature complètement désertique. Ils verront aussi quelques mirages et rencontreront quelques compagnons de route dont un poisson volant qui apparaît sous la lune et disparaît au lever du soleil. Ils en sont persuadés, en le poursuivant, ils trouveront un coin d’eau. Mais quand ? Où ?

Il y a quelque temps, je tombais sous le charme de Betty Blues, de Mélodie au Crépuscule et surtout, d’Abélard, les albums de Renaud Dillies. C’est donc sans aucune hésitation que je me suis tournée vers son « dernier » album (sorti en 2013, quand même !). Si j’ai aimé cet univers incroyable, je suis un peu moins enthousiasmée que d’habitude par le scénario. L’auteur nous a en effet habitués à des personnages cabossés qui font des rencontres incroyables.
Ici, l’amitié est le maître-mot de l’histoire comme souvent dans les récits de Dillies. Néanmoins, même si les deux protagonistes restent sympathiques et amusants, on ne retrouve pas ces personnages qui amènent une force incroyable à l’histoire. Les dialogues sont un peu plus absurdes, farfelus, moins poétiques et philosophiques.
Si ceci ne m’a pas déçue pour autant, disons que je garderai à coup sûr un meilleur souvenir du scénario des autres Bandes Dessinées de Renaud Dillies.

Malgré cela, je ne peux pas nier les incroyables illustrations. Les dessins sont fins, recherchés (admirez par exemple la cithare de Jiri). Chaque page est lumineuse, travaillée, détaillée. Les couleurs sont explosives, vives. Des contours colorés, des enluminures viennent agrémenter chaque page. Un vrai régal pour les yeux !

Même si je suis peut-être restée un peu plus de marbre quant à l’histoire, j’ai encore aimé retrouver cet univers fou, lumineux où l’amitié est au cœur de l’histoire. Je ne peux que vanter le travail de Dillies qui, une fois encore, m’a emmenée loin, très loin dans son univers si singulier. A quand un nouveau coup de cœur Monsieur Dillies ?

Chez Yaneck, aujourd’hui !

Saveur Coco
Renaud DILLIES
Dargaud, 2013

Publicités

14 réflexions sur “Saveur coco – Renaud Dillies

  1. je dois lire « Abélard » depuis un moment… après ton billet (et même si le chat a une tête fort sympathique), je suis convaincue que c’est bien par celui-là que je commencerai ma découverte de Dillies!

    J'aime

  2. Pingback: Le jardin de Minuit (La BD de la Semaine) | Les Chroniques de l'invisible

  3. Pingback: Saveur Coco – Renaud Dillies. | Au milieu des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s