Nos enfants ont-ils droit aux arts et à la culture ? Manifeste pour une politique de l’éducation artistique et culturelle – Jean Gabriel Carasso

Aujourd’hui, ce n’est pas moi, mais mon amie « dans la vraie vie » Laure et aussi blogueuse voyageuse (n’hésitez pas à aller suivre ses tribulations et son projet tour du monde par ici) qui va vous parler d’un ouvrage qu’elle a beaucoup aimé.
Laure et moi sommes dans la même classe, en Master 2 publics de la culture et communication à Avignon. Toutes les deux, nous sommes particulièrement captivées par l’éducation populaire, par la culture par tous et pour tous, et ce, même si nos domaines diffèrent un peu (le théâtre pour Laure, le livre pour moi).
« Il me donne envie de pleurer tellement il traduit en mot tout ce que je ressens à propos des arts et de l’éducation ! » Forcément, quand on vous parle d’un ouvrage de cette manière, on a envie qu’il soit transmis, on a envie d’en parler. C’est comme ça qu’est née cette collaboration qui me ravie ! Il n’est d’ailleurs pas impossible que j’aille moi aussi m’incruster chez elle pour parler du Maroc, ce pays qui m’a émerveillée…

Cet article pourrait apparaître un peu comme un OVNI car il ne parle ni de roman, ni de BD mais plutôt d’un essai. Mon but n’est pas de vous faire fuir en vous bassinant de concepts théoriques fumants que personne n’a envie de comprendre. Non, si j’ai eu envie de m’incruster dans les Tribulations de Marion et d’écrire sur cet ouvrage, c’est tout simplement parce que pour une fois, c’est un essai qui fait du bien. Qui fait du bien au moral, qui redonne espoir et qui pousse chaque personne qui le lit (et qui s’intéresse un minimum au sujet) à avoir envie de repousser ses limites pour vivre dans un monde plus juste et plus tolérant.

Jean Gabriel Carasso, auteur, metteur en scène et comédien, publie en 2005 ce manifeste qui, 10 ans après, aux vues de la situation de l’éducation et de la culture en France, résonne à point nommé. L’enjeu ici est de réveiller les consciences sur ce qu’est l’éducation des enfants aujourd’hui et sur ce que les arts et la culture peuvent leur apporter de plus. Engagé, militant, arguments pertinents, l’auteur se livre au jeu de la critique et de la proposition. Il n’hésite pas à mettre le doigt sur ce qu’il considère ne pas aller dans le monde éducatif d’aujourd’hui et pose les bases d’un système dans lequel le « jeu » ne serait plus un gros mot et où la dynamique de projet et d’échange serait essentielle.

L’école aujourd’hui rime avec travail et rigueur quand elle devrait laisser la place d’honneur à la créativité, à l’épanouissement personnel et à la réflexion. Comment former des futurs citoyens à la tolérance, au respect et à la solidarité quand dès le plus jeune âge on les pousse à la compétition, on leur apprend la réussite individuelle et qu’on les « sensibilise » à l’art à travers des enseignements de musique et d’arts plastiques qui ont tout pour être perçus comme inutiles ? L’enfant est par essence un être créatif. Sans arrêt il test, il joue, il tente, il découvre et ses découvertes ne s’arrête pas dès l’entrée à l’école. Ce manifeste pour l’éducation artistique et culturelle vient donner les points fondamentaux d’une éducation pensée pour les enfants, et qui leur permettra de s’ouvrir au monde qui les entoure de la façon la plus naturelle possible.

Avec cet ouvrage, Jean Gabriel Carasso prêche clairement une convaincue. Déçue du système scolaire français je suis persuadée qu’une autre éducation (et par conséquent une autre citoyenneté) est possible si l’on s’en donne les moyens. En lisant chaque ligne de cet ouvrage, petit à petit les faiblesses du système français se font percevoir et sont explicités de façon claire, nette et précise. Après chaque chapitre on comprend et on a qu’une seule envie, lire la suite pour avoir la force de penser qu’autre chose est possible. Le ton incisif du militant rend la lecture ultra dynamique, exit les phrases pompeuses, exit les tournures alambiquées et les sentences de huit lignes. Pas besoin d’être chercheur pour lire ce livre, simplement besoin de s’intéresser (de près ou de loin !) aux questions d’éducation, de société, d’être touché par la jeunesse et de croire en elle.

« J’enrage des moyens dérisoires consacrés, en France, aux politiques de l’art et de la culture. J’enrage du peu de temps et d’espace disponibles dans les horaires d’éducation, pour les aventures artistiques. J’enrage qu’après cinquante années d’effort, les politiques culturelles demeurent si peu conscientes de l’importance des enjeux éducatifs. J’enrage de la myopie institutionnelle, de la surdité politique, de la futilité des médias, des corporatismes stérilisants qui empêchent toute avancée véritable d’une politique pourtant indispensable. »

Nos enfants ont-ils droit aux arts et à la culture ?
Jean Gabriel CARASSO
Editions de L’attribut, 2005

Publicités

2 réflexions sur “Nos enfants ont-ils droit aux arts et à la culture ? Manifeste pour une politique de l’éducation artistique et culturelle – Jean Gabriel Carasso

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s