Le voyage d’Octavio – Miguel Bonnefoy

Don Octavio est un paysan qui vit chichement au Venezuela. Analphabète, celui-ci cache son « handicap » et use de plusieurs stratagèmes pour le détourner de l’attention de ses interlocuteurs. Jusqu’au jour où il rencontre Vénézuéla dont il tombe amoureux. Celle-ci décide alors de lui apprendre à lire et à écrire.
Alors qu’il vient tout juste de connaître ce qu’est l’amour, le destin le pousse à fuir et à quitter sa bien-aimée. En effet, enrôlé dans un gang de cambrioleurs, Octavio va tenter de dérober des objets appartenant à son nouvel amour. Commence alors un long voyage initiatique au sein de son pays qui le changera à tout jamais.

Après en avoir entendu parler plusieurs fois à la radio ou sur d’autres blogs, je ne pouvais pas passer à côté de cet ouvrage. Et pour cause, à l’heure des siestes espagnoles, j’ai commencé à lire ce récit et je me suis très vite dit qu’il allait falloir le savourer (car sinon, il aurait été dévoré d’une traite).
Je me suis immédiatement laissée bercée par l’écriture, par cette histoire assez exceptionnelle. Le récit est plein de réalisme : les paysages du Venezuela sont si bien décrits qu’on les imagine de suite sous nos yeux. Moi qui espère un jour partir faire un road-trip en Amérique du sud, je dois dire que je me suis régalée, j’ai beaucoup rêvé… Quelques bribes fantastiques s’introduisent également dans le roman formant ainsi une sorte de fable, de conte.
Au fil des pages, Octavio, personnage banal, finit par se dévoiler et devenir ce géant légendaire que le lecteur ne peut qu’estimer. Simple, prêt à aider son prochain et en parfaite adéquation avec la nature, on voit une nette évolution avec le début du récit ; celui-ci s’affirme et change du tout au tout.
J’aurais aimé que le récit dure encore un peu tant je m’y suis sentie bien et tant j’ai aimé suivre les péripéties d’Octavio…

« Ainsi elle avait traversé la vie comme on traverse un désert, sans cortège, pleine d’aplomb et de dignité, avec ce sang-froid qu’on distingue chez certaines femmes que trop d’hommes ont regardé. »

Le voyage d’Octavio,
Miguel Bonnefoy, 
Payot et Rivages, 2015

Publicités

5 réflexions sur “Le voyage d’Octavio – Miguel Bonnefoy

  1. Pingback: Moi après Mois – Août | Les tribulations de Marion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s