Hunger Games – Suzanne Collins

Dans une société futuriste a été construit Panem, un Etat composé de douze districts et dirigé par le Président Snow, gouvernant du Capitole. Si les douze districts tentent de survivre à la pauvreté et à la faim, le Capitole, quant à lui, est une société frivole, luxueuse, d’apparence et d’opulence.
Au sein du douzième district vit Katniss Everdeen, 16 ans. Après la mort de son père, c’est elle qui est devenu chef de famille et qui tente de subvenir aux besoin de sa mère et de sa jeune sœur Prim, en chassant illégalement dans une forêt à proximité et en revendant des articles de contrebande au sein de la Plaque. Si elle risque gros pour cette infraction, elle n’a pas trouvé d’autre moyen pour survivre et faire vivre sa famille.
Chaque année, en guise de divertissement, sont proposés les Hunger Games, une émission télévisée que tout Panem est obligé de regarder.
Le principe est simple : au sein d’une arène, un garçon et une fille de chaque district doivent s’affronter et survivre. L’unique vainqueur des Jeux deviendra riche et connaîtra la gloire. Les autres n’auront été que des pions destinés à divertir le Capitole.
Dans le douzième district, se sont Prim Everdeen et Peeta Mellark qui y participeront. Katniss refusant de voir sa petite sœur mourir au sein de l’aire, décide de prendre sa place.
Après la préparation physique et mentale des candidats, ils entrent dans l’arène et deviennent des machines à tuer en formant des alliance. Tout devient stratégie pour traquer, piéger l’autre et survivre aux Jeux. Les juges des Hunger Games peuvent également intervenir en provoquant des attaques mortelles destinées à divertir encore plus les téléspectateurs et à accélérer les choses.
Katniss se fait rapidement remarquer par ses performances et par son histoire. Rapidement, elle fait naître un souffle nouveau au sein des douze districts : l’espoir et la révolte. Mais sera-t-elle se montrer suffisamment forte et maligne pour remporter les jeux et faire basculer l’Histoire ?

Je me suis toujours dit qu’Hunger Games était le genre de trilogie pas du tout fait pour moi… J’avais peur de tomber dans ces romans pour adolescents un peu clichés. Et puis une amie m’a proposé de voir le film… Et je dois dire que ça a été une révélation. Vraiment, je me suis laissée prendre au jeu, j’ai adoré le premier épisode tant et si bien que je me suis dit qu’il fallait absolument que je lise les bouquins.

Hunger Games m’a transportée dans un univers passionnant où la révolution et la révolte grondent. Le livre aborde de manière intéressante et intelligente des questions liées à la politique, au gouvernement, à la mise en place d’un régime totalitaire, mais aussi à l’importance de la médiatisation. Cette médiatisation qui transforme chacun d’entre nous, qui rend les rapports complexes et modifient radicalement les comportements de individus. Hunger Games, c’est aussi une réflexion intelligente sur l’amour (sans que ce thème prenne forcément le dessus), l’amitié, la famille mais aussi la survie. Sa propre survie, la survie des autres, mais aussi celle de son clan.
Chaque chapitre nous tient en haleine et il est parfois difficile de lever la tête du roman. On se pose beaucoup de questions, on espère, on patiente, on angoisse… Le tout grâce à une écriture dynamique et bien ficelée. Car malgré la violence du thème, celle-ci reste malgré tout très suggérée et ne nous prend pas à la gorge.
J’ai aimé ces personnages forts, emblématiques, admirables ou détestables qui se transforment en pions dans ces horribles jeux. J’ai d’ailleurs été vraiment déçue de les quitter, de me dire que j’avais fini Hunger Games tant j’ai pris du plaisir à découvrir cette trilogie (et quand tu finis un livre vraiment bien, tu te demandes toujours « qu’est-ce que je vais pouvoir lire qui soit aussi bien, ou presque ? »).
Je ne pourrais chroniquer ce livre sans parler de Katniss qui m’a vraiment enchantée. Si à première vue elle semble être une ado « normale », elle se révèle progressivement pour devenir cette héroïne incroyable, dotée d’une force morale et d’un courage inépuisables. Dans les romans, j’aime particulièrement découvrir ces héros, qui forment un socle, qui permettent à une histoire de tenir debout et j’ai trouvé que Katniss remplissait ce rôle à merveille. Et le fait qu’elle soit une fille m’a encore plus enchantée car je dois l’avouer, je trouve que les héroïnes sont encore trop rares dans les récits d’aventure.

Bref, Hunger Games est une trilogie qui n’a que de bons aspects… A découvrir, vraiment, si ce n’est pas déjà fait !

Trilogie Hunger Games,
Suzanne Collins,
Pocket Jeunesse, 2015

Publicités

13 réflexions sur “Hunger Games – Suzanne Collins

  1. Ah ! Je savais bien que j’avais raison d’aimer cette série ! Je me souviens que je les avais dévoré aussi à leur sortie ! Maintenant je n’ose plus regarder les films, même si j’avais aimé le premier… Je pense regarder le deuxième en Catimini un jour où l’homme n’est pas là pour me dire que ce sont des choses d’adolescentes pré-pubères ^^ Bisous mon chat !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Moi après mois – Novembre | Les tribulations de Marion

  3. Pingback: Moi après mois – Octobre | Les tribulations de Marion

  4. Je suis complètement d’accord avec toi ! J’ai eu les mêmes appréhensions au départ, je pensais que ce n’était pas le genre d’histoire qui me plairait et je me suis laissée emporter par l’histoire. Même s’il y a des différences j’aime aussi beaucoup les films, Jennifer Lawrence est parfaite en Katniss !
    Merci pour ton commentaire sur mon blog, je me suis abonnée à toi sur Facebook pour suivre tes publications 😉

    J'aime

  5. Pingback: Méto – Yves Grevet | Les tribulations de Marion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s