Pas assez pour faire une femme – Jeanne Benameur

Nous sommes dans les années 70. Judith a 17 ans. Le bac en poche, elle quitte le domicile familial et retrouve sa liberté dans une petite chambre d’étudiante à Paris. Etudiante en lettres, elle tombe amoureuse d’Alain, un militant. Elle n’a pas été élevée dans un milieu politisé, mais très vite, elle se met à avoir des envies de liberté, de changement, de révolte.
Avec Alain, elle apprivoise également son corps, celui de l’autre. Elle apprend à s’accepter enfin. Elle grandit, devient une femme.
Elle prend de la distance avec son environnement familial difficile : un père tyrannique, une mère soumise et une sœur qui ne sait plus très bien où se placer.
Sa rencontre avec Alain bouleversera le cours de sa vie ; elle prendra de l’assurance, osera aller à l’encontre de son père.

Pour commencer cette nouvelle année, j’ai eu envie de m’envelopper dans les mots doux et délicats de Jeanne Benameur. Il y a des livres que vous lisez au bon moment. Dans ces moments-là, on le sait, on le sent. Celui-ci en fait partie.
Pas assez pour faire une femme m’a complètement bouleversée. D’une part, parce que j’ai beaucoup aimé cette histoire de combat et d’émancipation politique. Mais aussi ce combat féminin, voire féministe. En tournant les pages, je me suis parfois reconnue, j’ai parfois eu l’impression de revivre quelques bribes de ma vie lorsque j’étais à la fac. Parce que l’université, les rencontres qu’on y fait nous transforment, nous font grandir. Et puis, je crois que secrètement, j’ai envié Judith pour ce tournant dans sa vie, pour sa prise de position politique mais aussi pour son courage, son affirmation.
J’ai aimé suivre son chemin et son évolution sur ces quelques pages ; on apprend à connaître une jeune fille pudique, perdue et un peu secrète, puis l’évolution se fait sentir. Judith devient une femme qui s’assume, qui a réussi à s’éloigner de son univers familial pesant et difficile et à créer de vraies relations avec les siens.
Et puis, ces mots d’amour, ces moments d’amour m’ont beaucoup émue. La rencontre, les premières gênes, l’attachement, la confiance, les lectures que l’on partage, ces moments d’admiration, avoir l’impression d’être au centre du monde et que plus rien ne pourra nous arriver. Tout paraissait si juste que c’en était troublant.
Et puis bien sûr, et comme toujours, l’écriture de Jeanne Benameur m’a retournée : ces phrases courtes, hachées, ce manque de ponctuation permettent de créer un texte d’une douceur et d’une poésie incomparable. Ici, le texte va à l’essentiel. Et même si j’aurais aimé rester encore un peu dans ce cocon, Pas assez pour faire une femme restera un vrai coup de cœur !

Une entente sans mot. Je rêvais d’un amour puissant qui ne se verrait pas. Je ne sais pas pourquoi. Pas de gestes. Pas d’embrassades sous les porches. Juste la main parfois qui se pose sur celle de l’autre et ça dirait tout. Je rêvais. Fort.

Pas assez pour faire une femme,
Jeanne Benameur, 
Babel, 2015

Publicités

Moi après mois – Novembre

Crever à 1h30 du matin / Seat Assistance bonjour (ou bonne nuit) ! / Cette soirée était irréelle ! / Running avec Daddy / Un dimanche reposant / Dernier rendez-vous chez Pôle-Emploi avant quelques années (j’espère !) / De la jolie vaisselle pour mon futur appartement / Changement de ville de dernière minute / Visiter mon futur chez-moi / Des visites d’appartements concluantes / Le Lac d’Aiguebelette qui promet de bons moments / Des messages qui ne passent pas et qui ne passeront jamais / Des envies de tout envoyer promener / Préparer mon installation prochaine / Running avec mon Blup en plein Saint-Etienne / Soirée tisane et au lit / Comment une imprimante WIFI peut révolutionner ta vie / Un dimanche digne d’un mois de mai / Repeindre des meubles au soleil / A vif ! avec ma Simo / Retrouver Emilie après des années / Quand Pôle-Emploi me joue des tours / Une signature de bail compromise / Un Do-Mac / Aller chercher mon mobilier / Organiser un week-end à Avignon / Un manque / Un tout petit canapé / Une soirée sans eau et sans électricité / Se coucher tôt et le lendemain matin, le choc, les larmes, la colère, l’incompréhension / Ne pas avoir de mots / Emménager tout doucement dans ma nouvelle vie / Avoir, pour une fois, une réaction calme et proportionnée / Un week-end avec Camille et Greg / Se balader dans Lyon et aimer cette ville plus que tout / Un bouchon lyonnais et des sushis / Primark pour décorer mon appartement / Une discussion politique par sms / Une voiture qui s’annonce bien pleine / Après un week-end sans télévision, les premières images / Une émotion toujours aussi vive / Les dernières emplettes avant le départ / Défaire les derniers cartons avec des souvenirs qui vous sautent à la figure / Ma première vraie nuit dans mon appartement / Prendre ses marques dans une nouvelle ville / Premières chutes de neige annoncée en Savoie / Une première réunion avec mes futurs collègues / Rentrer épuiser mais se dire que tout ira bien / Rejoindre les copains à Avignon / Tester megabus et être plutôt satisfaite / Aller chez Françoise avec ma Lauriane / Court, c’est court ! à Cabrières / Des paillettes et des ballons pour un anniversaire / Mon premier jour de travail / Le retour de l’eau chaude après une semaine sans / Ranger enfin mon appartement / Classer des livres pendant une après-midi / Se sentir enfin chez soi / Des posters et des cartes postales au mur / Des bougies de partout / Enchaîner les réunions… et les démarches administratives / Après le flou, la lumière (ou presque) / Une panne de lecture énorme et un blog à l’abandon / Rentrer à la maison pour quelques heures / Un cadeau de la part d’Hellocoton / Adieu chère valise / La crémaillère de ma Simo / Pizza-pyjama-Stéphane Plaza  / Revoir une nouvelle fois Les femmes du bus 678 / Une soupe carottes-curry-lait de coco / Le DVD de Jack et la mécanique du cœur avec une tisane / Adieu novembre, bonjour décembre ! 

Sur une idée de Moka

Moi après mois – Octobre

Une matinée au lit avec Hunger Games / Attendre de recevoir enfin Les Gens dans l’enveloppe / Celui qui me brisait le cœur / Une discussion sous le froid automnal / Des yeux gonflés / Des décisions douloureuses / Planifier un week-end avec Camille et Greg / Partir à Lyon malgré tout pour tenter de sauver ce qu’il y a sauver / Des coups de téléphone aux copines… Merci ! / Les Revenants sous la couette / Des gestes imprévisibles / A retenir la prochaine fois que je me rends dans un restaurant chinois : se méfier des nouilles croustillantes ! / Un thé et un brownie à Raconte-moi la Terre / Un début prometteur au ciné / Une assiette composée au Paradis du Fruit / Un petit-déjeuner tardif / Laisser du temps au temps pour tenter de sauver six ans ensemble / Programmer plein de choses pour s’occuper l’esprit / Avoir des envies de Paris / Un texto inattendu / Finir le premier tome d’Hunger Games et commencer immédiatement le second / L’auberge espagnole m’a donné envie de partir loin, très loin / Un entretien Skype avec l’APEC qui remotive / Un second texto inattendu / Alors vous, vous êtes quelqu’un de pétillante ! / Une jupe à cœurs et un gilet à paillettes pour me remonter le moral / Courir pour ne pas pleurer, courir pour ne plus penser / Quelques jours chez Léa / Retrouver ses copines du collège/lycée et se raconter potins et souvenirs / Running : 6km… Bientôt 10 ! / Avoir besoin d’hurler un bon coup / Démarrer la semaine sur les chapeaux de roue / Des livres, encore plus de livres à la bibliothèque / La fête du Livre de Saint-Etienne / La dédicace de Francis Porcel et celles de Jeanne Benameur / Une soirée avec les copines de la première et terminale L / Terminer la trilogie Hunger Game à 1h du matin / Un resto et une rupture / Recevoir mes résultats de Master 2 et me dire que cette fois, c’est vraiment fini / Running : 1h06… et j’adore ça / Une après-midi entre filles avec ma maman / Du thé Dammann et du fromage de chez Mons / S’équiper pour des running d’hiver / « Mon Roi » cette claque ! / Un moral en dent de scie / Des discussions via mails / Un week-end dans le Nord en famille / Primark à la Part-Dieu ou comment détester les magasins / Ma Chloé dans le métro / Discussions avec le fréro / Une ciné en solo / Une course fatigante / Des envies de courses officielles / « Bouffon« , ce coup de cœur / Préparer un entretien d’embauche pour un poste tant espéré / Mon premier granola / Mes Gola bientôt aux pieds / Des routes de montagne / Dans les bouchons lyonnais… / Nous serions ravies de travailler avec toi / Quand je signe mon premier CDD / Des bulles pour fêter ça / Un repas de famille qui s’éternise. Moment de bien-être / Et un mois de novembre qui s’annonce plein de changements…

Sur une idée de Moka

Bouffon – Porcel & Zidrou

Moyen-Âge, dans le château du Comte d’Astrat.
Avec d’autres prisonniers, la jolie Anne est détenue et subit régulièrement les viols, les tortures de ses geôliers. Si aucun de ses enfants n’a survécu jusqu’alors, elle donne cependant naissance à Glaviot – un enfant difforme et laid. Celui-ci est alors donné en pâture à une chienne qui venait d’engloutir sa dernière portée. Miraculeusement, celle-ci l’épargne et ira même jusqu’à le nourrir.
Quelques années plus tard, le Comte, venu rendre visite à l’un de ses détenus, prend connaissance de l’enfant et décide de le mettre au service de sa fille Livia. Il deviendra son bouffon durant plusieurs années, toujours à ses côtés dans ses moindres déplacements… Et c’est tout naturellement qu’il tombera amoureux de la belle…

Rencontré à la Fête du Livre de Saint-Etienne, Francis Porcel m’a immédiatement dit que c’était une belle, une très belle histoire… Et il avait raison. En tournant en dérision un conte traditionnel, le duo nous offre un album très réussi.
J’ai beaucoup aimé l’utilisation d’un narrateur – lui-même prisonnier – pour nous raconter l’histoire d’Anne puis de son fils Glaviot. En utilisant un ton sarcastique, cynique, Zidrou nous épargne une histoire qui aurait pu tomber dans le pathos. Car le narrateur nous a bien prévenus à l’ouverture de l’album : il s’agira d’une histoire triste mais belle.
Dans cet univers sombre, rien n’est joué d’avance et je dois même dire que j’ai vraiment, vraiment été surprise de la tournure que prend l’histoire. A aucun moment, je n’aurais imaginé une telle fin… Tant et si bien, que je me demande si une seconde lecture n’est pas nécessaire pour mieux appréhender le fil de l’histoire… Oui Zidrou nous a bernés, piégés bien comme il faut… Quel talent !
Côté dessin, j’ai été également épatée. Graphiquement, on sent qu’on y est, on y croit parfaitement. L’utilisation de couleurs ternes retranscrit à merveille cette ambiance médiévale et dessert parfaitement les propos de l’ouvrage. Des couleurs bien différentes de la splendide dédicace que j’ai pu obtenir…

IMG_0812

Encore une fois, je dois dire que j’ai particulièrement apprécié le travail de Zidrou… Une belle histoire, oui, mais pas que ! A découvrir sans plus attendre !

BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574Chez Un amour de BD

rentréelogo2015
Challenge 1% Rentrée littéraire chez Hérisson
3/6

Bouffon
Porcel & Zidrou, 
Dargaut, 2015

Moi après mois – Septembre

IMG_0608

Mon premier jour de boulot / Toulon et ses bouchons / Un tartare à la figatelli, au miel et à la brousse / Rentrer fatiguée / Terminer avec une immense déception Trompe-la-Mort / Une journée à rallonges. Des journées à rallonges / Un contrat qui ne vient pas / Un iPhone tout rose et une coque toute jaune / Un week-end en famille / Des journées à la plage / Un sirop de violette / Une course qui donne mal aux jambes / Découvrir la dur réalité du monde du travail / Rentrer à la maison / Des démarches qui n’aboutissent à rien / Des nerfs qui craquent / Un dimanche pluvieux / « Le tout nouveau testament » en amoureux / Un lundi maussade et un manque de motivation affolant / Quelques lettres de motivation plus tard… / Programmer un court week-end à Avignon / Préparer une soutenance de mémoire / Une petite heure avec Amorostasia / Retrouver Avignon et son turn-over / Une dernière soirée de révisions /  Soutenir son mémoire devant jurés et public / Le premier jour du reste de ma vie / Un pot de départ / Des sushis entre copines / Rentrer grognon / La Bâtie d’Urfée et le prieuré de Pommier pour les journées du patrimoine / Des bébés chats / De longues journées d’ennui et de remise en question / Sur un coup de tête, se dire que notre GRAND voyage en Argentine aura bien lieu / Trois semaines à Cuba. Trois mois en Argentine / Netflix, mon nouvel ami / Orange is the New Black   pour occuper mes journées / Trouver un peu de motivation grâce à l’APEC / Un long week-end en Bourgogne / Faire le plein de BD à la médiathèque / Un GPS qui fait des siennes / Un wok à Chalon-sur-Saône / Des petits-déjeuners au soleil / Découvrir Dijon / Goûter des moutardes aux goûts les plus fous / Une gaufre et un thé pour nous réchauffer / Hunger Games, cette révélation / Une randonnée entre vignes et forêts / Un Do-Mac et une Guiness / Un repas de famille / Faire du tri, beaucoup de tri / Un manteau pour affronter l’hiver / Ne pas résister à la saison 2 des Revenants / « Rencontrons-nous le 30 octobre » / Des matinées qui sentent déjà l’hiver / Bonjour octobre !

Moi après Mois – Août

SAMSUNG CSC

Templo de Debod – Madrid

Un départ à Madrid le cœur serré / Voir en seul coup d’œil qui a l’habitude de prendre l’avion et qui ne l’a pas (moi, par exemple) / « La température extérieure est de 36° » (oh ouiii !) / Attendre un sac qui ne viendra jamais / Chercher désespérément le bureau des réclamations Easy Jet / Votre sac est resté à Lyon… / Visiter la ville, manger les premiers tapas / Rencontrer mes colocataires durant deux semaines / Partir à la recherche de vêtements pour quelques jours / Une première journée de travail / Prendre doucement le rythme espagnol / Un sac à dos retrouvé / Se promener et se perdre dans les rues de Madrid / « no habla español » / Visiter le musée du Prado à la pire heure / « Après mai » à la cinémathèque espagnole / Commencer Le voyage d’Octavio et se restreindre à quelques pages par jours pour faire durer le plaisir / Un tartare de poulpe avec une sauce aux olives noires / Les siestes espagnoles / « Nymphomaniac » à la cinémathèque  Plaza Mayor, Palacio Real, Placa España, Mercado San Miguel, Sol et ses magasins et le musée du Prado / Une jupe en jeans / Un sandwich aux calamars / Un mémoire au point mort /  Une matinée au lit / Un air de feria / Danser le flamenco dans un bar de Madrid / Une soirée qui dérape / Un lundi sans travail / « Des chaussures trop top chez Topshop » / Atocha ❤ / Avoir l’impression d’avoir perdue une main / Les expositions de Photo España / Dernier jour à Madrid… Et un retour à la vie française qu’on sait d’avance difficile / Ranger un sac, puis deux / Quitter Madrid avec quelques regrets / Une petite zone de turbulence / Retrouver son sac cette fois ! / Fauve au Foreztival ❤ ! / Mémoire, mémoire, mémoire ! Haaaa / Programmer l’achat de ma future voiture / Regarder « L’amour est dans le pré » / Une après-midi avec Léa / Acheter une méthode pour apprendre l’espagnol / Un premier don du sang / 21 août 2015 : devenir propriétaire d’une voiture et enlever son « A » / Un dimanche pluvieux qui donne envie de rester au lit / Terminer son dernier devoir universitaire et pas des moindres… Le mémoire ! / Retrouver ma Simo ❤ / « Jamais le premier soir » sous le plaid / Se battre une matinée avec l’administration / Manger un Bô Bun en amoureux / Objet : Rendu de la Version 0 – Mémoire de Master 2 (oh ouiiii) / Dormir bien pour la première fois depuis des semaines / Un appartement qui se vide / Une après-midi à la piscine municipale qui me rappelle mes années lycée / Faire sa valise encore une fois / Mon premier long trajet avec mon tacot / Une soirée avec les copains à Avignon / Une bruschetta guacamole-chorizo et un gâteau au chocolat / Une après-midi à la plage avant d’entamer mon premier vrai boulot… / Bonjour septembre !

Sur une idée de Moka

Moi après mois – Juillet

SAMSUNG CSC

Programmer doucement les vacances / Un running sous la canicule / « Un moment d’égarement » et ces coups d’œil gênés / L’indiscipline au cinéma / Un rendez-vous à Saint-Paul-Trois-Châteaux / Rendu de la version intermédiaire de mémoire : check ! / Une porte qui claque / Des bras qui m’entourent / Prendre des nouvelles de cette amie que j’avais perdu de vue / Fixer une après-midi ensemble / « En attendant Godot » à la Bâtie d’Urfée / Poissons panés et pommes dauphines / Cuisiner à deux / Le festival Karac Terre à Ambierle / Hot-dog et frites / Décider de prolonger les vacances en Ardèche en allant faire un tour à Bormes-les-Mimosas / Roanne le lundi… La ville qui dort / Sortir de Pôle-Emploi désespérée et avoir un appel pour un entretien / Arrivée en Savoie / Sortir déçue et se sentir nulle et bébé / Des bracelets Desigual pour l’été / Running : nouveau record ! / Retrouver Anaëlle ❤ / « Se souvenir des belles choses » / Mon premier rendez-vous à l’APEC ou comment être remotivée / « Le rapport de Brodeck » de Larcenet pour mon anniversaire / Un tacos en terrasse / Fêter mon anniversaire en famille / Musilac approche… / Une après-midi musical / Muse… Des étoiles plein les yeux / Un petit-déjeuner en terrasse à midi / Préparer un sac à dos immense et s’apercevoir qu’il ne rentre pas dans la voiture / Partir en vacances avec une excitation monstre / Prendre son temps, s’arrêter et visiter le Puy-en-Velay / Ce camping à la ferme où l’on se sent bien et apaisé / Une soirée au calme / Cet appel qui me remplit d’espoirs / Les marchés de l’Ardèche / La visite de la Grotte Chauvet Pont d’Arc / Un entretien dans la Drôme / Laisser sa vie de côté quelque instant et y replonger aussi vite / Se coucher dans l’herbe grillée, écouter les cigales et prendre le soleil / Visiter ces villages de caractère qui font rêver / L’aven d’Orgnac ou comment en prendre plein les yeux / Un restaurant en amoureux / Un appel qui augmente ma fréquence cardiaque / Faire des projets, parler d’avenir / Billets d’avion réservés : deux semaines de travail à Madrid / Partir sur la Côte d’Azur/ Retrouver ma famille / Des journées plage qui agacent certains mais qui plaisent à d’autres / « Réparer les vivants » sous un soleil de plomb / Une salade nectarines-tomates / Rentrer à la maison déçue mais reposée et apaisée / Des envies de changement pour la rentrée / Préparer son départ à Madrid en achetant un Lonely Planet et un dictionnaire de poche / Des robes et des tee-shirt pour la fin des soldes. Merci Naf-Naf / The Broken Circle en concert ❤ / Un coup de stress pour le mémoire / Changer de lunettes et de coupe de cheveux sur un coup de tête / Partir en Haute-Savoie pour le festival de Bluegrass / Une soirée qui part dans tous les sens / Une montée de stress avant le départ / Une randonnée en montagne / Bonjour août.

Sur une idée de Moka